DRAMES DE LA ROUTE
ADRA OEUVRE EN FRANCE ET EN AFRIQUE! AGISONS
Compte rendu de la grande mobilisation été 2011 au Cameroun
Vign_imgp0728

Compte rendu de la grande mobilisation été 2011 au Cameroun:
( La prévention  est la mère de la sécurité routière, prévenir vaux mieux que guerire ) .

Plan d’action 2011 :

 

 

 

 



Plusieurs personnes meurent d’accident dur la voie publique, sans secours elle décèdent .Nous trouvons nécessaires de créer cette antenne au Cameroun afin que nous puissions apporter notre contribution à l’amélioration des comportements des usagers de la route en Afrique et précisément au cameroun.

En plus s’ajouté la crise économique qui secoue le monde entier, nous avons décidé de mettre en œuvre une association qui pourra aider les familles en détresse en leur apportant des conseils afin d’améliorer leur condition de vie.

2- OBJECTIF GLOBAL.

Sensibiliser les populations aux dangers de la route par des compagnes d’informations (conférences, affichages….)



3- OBJECTIF SPECIFIQUES.


-Sensibiliser les populations aux dangers de la route :
-Prévoir les populations contre l’usage des stupéfiants, de l’alcool, et de la vitesse au volant ;
-Former les populations aux gestes de premiers secours ;
-Améliorer la signalisation routière sur zones dangereuses ;
-Soutenir moralement les familles des victimes :
-Lutter contre la pauvreté (création d’une auto-école, moto)
-Professionnaliser le métier de volontariat et bénévolat ;
-Collaborer avec les entreprises associations ayant les mêmes objectifs.

ACTIVITE DEJA MENEES AU CAMEROUN DEPUIS UN MOIS.



Arrivée au Cameroun voilà déjà un mois, nous avons été au cœur des actions suivant :

- Sensibilisation à l’école primaire des aiglons au centre des handicapés de etoug-ebé le lundi 22 Août 2011
- Sensibilisation à l’école de l’Espérance dans le quartier Etoug-Ebé Le 25 Aout 2011Yaaoundé-Cameroun.


Les jeudi 25 et Vendredi 26 Août 2011 nous sommes invités au palais de congres de Yaoundé par Monsieur MISSIMIKIM Martial Manfred (Arica régional Coordinator de L’O.M.S et président national de Securoute) pour prendre part au forum de la route organiser par le ministre de transport et des travaux public.

Il est à noter que j’ai été décorée à cette occasion par Monsieur MISSIMIKIM Martial Manfred qui lui adressait par ricochet ses sincères félicitations pour le fait que nos actions ne sont pas seulement sur papier, mais bien présentes sur le terrain :

Le Samedi 27 Août 2011 était consacré au lancement des activités su côté de Mboumyebel, et la participation à la marche sportive organisée par le MINTP et la participation camerounaise du sport pour tous, à l’occasion de la journée nationale de la protection du patrimoine routier.


Nous avons commencé il y’a quelques jours la sensibilisation des taximan et des mototaxis dans les quartiers Montée juvence, Meulen, Biem-Assi avec l’appui des syndicats FENASATRACAM (Fédération nationale de syndicats autonomes des travailleurs de transport du Cameroun), OSYCOMOTTAC (Organisation syndicale des conducteurs des motos taxis Tricycles assunilés du Cameroun)

Ce lundi 29 Août était consacré à la conférence au foyer RDPC de NKOMKANA.
Dont plusieurs journalistes ont été conviés : (équinoxe, front heddo, CTV, etc.…
Cette conférence a été un succès :

ADRA Le 02 Septembre 2011 Sponsorise une équipe du FooT Renovation au Stade de Longkack Cansic-
Nous avions sensibiliser les Jeunes aux dangers de la route, L'association ADRA avais Distrubuer les Tricots etc....
Nous avions échanger avec les jeunes footballeurs de L' équipe sponsoriser par ADRA.


TERME : COMMENT AGIR EFFICACEMENT A LA RENTRÉE SCOLAIRE ?



Nous avons répondu ainsi aux questions suivant : Selon L’organisation Mondiale de la Santé (O.M.S)’’ au Cameroun il Y’a 35 fois plus de morts sur les routes Comparativement à L’Europe ‘’ Pour Stopper cette Gangrène, L’Association Drames de la Route en Afrique’’ Basé au 10 rue Charles Gounod 78000 Versailles en France, a décidé d’intensifier ses activités au Cameroun. Sylvie Jango la Présidente, avec à ses Côtés Monsieur Garmendia était face à la presse le 29 Août 2011 à Yaoundé.


Pour nous association ADRA IL est question d’appuyer les actions en cours du gouvernement camerounais, L’association drames de la route en Afrique ‘’ veut apporter une touche particulière.

Pendant le mois D’août 2011, elle a organisé des journées de sensibilisation sur la prévention routière, lutte contre la pauvreté, le paludisme et le sida. Des manifestations empruntent de citoyenneté pour exiger aux camerounais l’instauration d’un bon comportement sur nos routes.

Les actions en ces vacances d’été 2011 étaient d’intervenir au près des partenaires du secteur des transports routiers. Le respect de la limitation de vitesse, la vérification des états des véhicules et les contrôles systématiques de l’état des conducteurs. Il est aussi question, selon Madame Jango de sensibiliser les passagers à contribuer à leur propre sécurité en refusant les surcharges massives qui finissent toujours mal.

Car, selon jean François Garmendia : ‘’ la vitesse maximale au Cameroun est de 110 km/.h pour les véhicules de tourisme, et 90 km/h pour les cars et autobus, et 60 km/h pour les camions, Mais hélas, rien n’est respecter’’

De 2008 à 2009, la Brigade motorisée avait relevé les chiffres suivant : -39 cas de véhicules de transport public circulaient en mauvaise état (pneus usée, dispositif d’éclairage ou de freinage défectueux, pare brise fissuré, etc.….) ; Car de non possession des titres requis pour la circulation routière (Permis de conduite, carte grise, assurance, licence, de transport etc.…)

-09 cas d’infraction d’excès de vitesse captés par les radars mobiles : 130 et 160 km/h.
-12 cas de délestage de véhicules : d’agence de voyage en surcharge de passagers sur les axes routiers.

-Situation alarmante, qui appelle à la conscience générale pour arrêter la saignée.

-L (association drames de la route en Afrique s’apprête à intensifier ses activités de Prévention routière et d’insertion des jeunes, à l’initiative de ( l’auto école.) Il sera question de présenter comme une structure unique en son genre dans la région du centre, une auto-école, moto qui va être créé. Une Auto-école qui va former environ une centaine de personnes à la conduite automobile, et à la conduite moto.

-L’association drames de la route en Afrique installera les antennes au centre et un peu partout au Cameroun. Les responsables de cette structure constitueront une réponse adéquate pour lutter contre le phénomène des conducteurs sans permis.

-Des actions de sensibilisation seront mènes, la direction de la prévention routière du Cameroun et L’ADRA (drames de la routes en Afrique) ; les transports terrestres, la gendarmerie, la police, pour que la route ne soit pas un danger pour ses usagers.

-Les mêmes types d’actions seront présentés à l’occasion des rentrées scolaires. Lycées et collèges ne seront pas en reste dans la sensibilisation des élèves, afin que les droits et devoirs de chacune soient connus. Le Souhait de L’Association est que, la formation des jeunes contribue à la réduction des accidents de la route, et à une meilleure connaissance du code de la route, ensuite à la pratique de celui-ci sur la route, pour un permis dignement obtenu.

-Ce mouvement de plaidoyer devra connaître la présence, et des âmes de bonnes volontés basées en Europe.


 Il fait suite au constat que chacune connaît les maux endémiques dont l’Afrique est victime mais on oublie trop souvent de parler de l’insécurité routière. En terme de démarches citoyennes, L’ADRA œuvre pour faire prendre conscience aux populations Africaines de la nécessité de changer de comportement face aux dangers de la route.

 Elle souhaite aussi contribuer à soulager la souffrance des victimes de la route en marquant l’endroit où les accidents ont eu lieu pour chacun se souvienne qu’un être humain a perdu la vie. Au Cameroun, les accidents de la route font plus de cent mots par an. Le pays du président Biya a fini par remporter le titre peu convoité de record du monde en accidentologie’’ routière, les faits sont quotidiens, les statistiques clairs car il ne se passe plus de jours sans que des morts de la route ne viennent alourdir la comptabilité funeste.

-Pour L’association drames de la route en Afrique , la mortalité routière par kilomètre parcouru montre un niveaux de risque accablant pour le Cameroun car le nombre de tués pour 100 millions de kilomètres est estimé à 73 un chiffre affolant, 35 fois plus élevé que les taux observés sur les routes occidentales ainsi l’insécurité routière fais désormais partie des première cause de mortalité au Cameroun ; L’ADRA a pour vocation de contribuer à prévenir les accidents de la route en Afrique et à soulager la souffrance des victimes.



-ORGANISATION DE L’ATELIER.

PRÉSENTATION DES ACTIVITÉS A MENER DANS LA PÉRIODE DU MOIS D’AOUT À
 DÉCEMBRE 2011


La création d’une radio afin de diffuser des informations sur la conduite et le comportement au sein de la route : cette radio sera dénommée (radio drames de la route),
Une voiture est mise déjà à la disposition de l’association.
Nous voulons ouvrir un cyber café, des cabines téléphonique, les appareils bureautique pour le secrétariat.
L’association entend installer à titre d’essai l’appareils self-service ;
-Faire un plaidoyer sur l’introduction du comportement des usagers en route module dans l’enseignement au Cameroun, ce-ci a partie de l’école primaire.

-Demande d'une Reforme du permis de Conduit en Afrique ( Au Cameroun ).

-Le renforcement des capacités (formation sur les massages cardiaques)

-Acquérir un N° de téléphone spécial pour des interventions en cas d’accident sur la voie public.

La lutte contre les accidents de la route au Cameroun est un très grand vaste chantier ou nous ne pouvons plus agis toute seuls, ADRA est le rassemblement de volonté individuelles qui unissent leurs idées et collectent des fonds pour mettre en place des actions concrètes sur le terrain.

Ainsi nous avons besoin de votre soutien sous toutes formes !
Nous vous remercions d’avance de votre engagement.
Agir avec nous pour stoppé ce bain de sang !

Nos projets vous intéressez :
Vous souhaitez participer au développement avec nous en devenant membre (D’ADRA)


Car vos idées sont les bienvenues.

Tous ensembles portons la paix dans le monde des oubliés.

N’oublions pas les morts de la route, les handicapés de la route, les orphelins de la route :
Tous ceux que la violence routière et la bêtise humains à briser les vies.



 
 NOS CONSEILS.
Les petits conseils qui aident, qui nous sauvent la vie et aussi celle des autres : 

-Ajustement de la vitesse ! 
Malgré la réglementation générale liée à la vitesse, le conducteur doit réduire son allure dans de nombreuses situations. 
Lui seul peut juger en permanence de la situation rencontrée et tenir compte de l’importance du trafic, de l’adhérence, de la visibilité de sa forme physique… 

A tout moment, il prend en compte : 
. la signalisation mise en place, 

. L’environnement (état de la route, conditions atmosphériques, autres usagers…), 
. le véhicule (état, entretien, performances…) 
. sa forme physique, morale… 

Succession de virages dangereux ; ralentir ! 
Vitesse limitée prévue : 
Pluie, route inondée et piétons : ralentir ! 
Un piéton veut traverser : 
Anticiper, ralentir puis s’arrêter ! 
Malaise, fatigue, soucis : 
Ralentir, voire s’arrêter ! 

La vitesse, une force qui tue … 
Une énergie provient de la vitesse : c’est l’énergie cinétique. 

Plus on roule vite et plus le véhicule est lourd, plus cette énergie est importante. On peut la comparer à un réservoir qui se vide ou se remplit en fonction des déplacements du véhicule. 

Ce réservoir est vide lorsque le véhicule est à l’arrêt. 
Il se remplit lorsque le véhicule accélère. 
Vitesse Energie cinétique * 
50 km/h ) x 2 environ 9 tonnes ) x 4 
100 km/h ) environ 36 tonnes ! ) x 4 

L’énergie cinétique a des répercussions sur la distance de freinage, la distance d’arrêt, la prise des virages, la violence de choc… 
Elle peut se dissiper avec les freins, par frottements, contre un obstacle qui déforme le véhicule… 

La vitesse a un effet direct sur le risque d’accident : à mesure que la vitesse compliquent. 

INTERVALLE DE SECURITE : 

Choisir la meilleure position sur la route, c’est se tenir à bonne distance des autres usagers. 

En ne se rapprochant jamais trop des autres, on conserve un espace confortable qui laisse le temps de modifier l’allure ou la trajectoire ; 
On se donne le temps d’agir si la voiture qui précède freine, ou fait un écart. 

La distance de sécurité doit être au moins égale à celle qui est parcourue en 2 secondes. 
Comment évaluer 2 secondes en conduisant ? 
Lorsque la voiture qui précède passe en face d’un repère fixe (un arbre…), commencer à dire ‘’un Y’’ . Quand mon véhicule atteint le repère à son tour, si j’ai eu le temps de dire 2 fois ‘’un Y’’ , il y a 2 secondes d’intervalle de sécurité. 

La méthode de calcul rapide pour connaitre cet intervalle en mètres : 
Multiplier par 6 le chiffre des dizaines de la vitesse à laquelle on roule pour obtenir approximativement la distance qui doit être laissée avec le véhicule qui précède.
 
Le temps de réaction : 

Pour réagir en un minimum de temps, le conducteur doit être en possession de toutes ses facultés physiques et intellectuelles. 

Le temps de réaction est le temps qui s’écoule entre la perception d’un fait plus ou moins imprévu et la réponse dynamique donne par le conducteur. C’est-à-dire qu’un conducteur surpris par un événement ne modifie par immédiatement la conduite de son véhicule .

il le fait toujours avec un certain retard. 

Ce décalage est d’autant plus grand que la vigilance ou l’état du conducteur sont altéré par la prise d’alcool, de drogues, de médicaments ou tout simplement par la fatigue… le temps de réaction peut atteindre 2 secondes, voire plus. ( 1 seconde ) 
1- Perception / 2- Analyse / 3- Décision / 4- Action : 
La durée moyenne du temps de réaction est évaluée à 1 seconde. 

La distance parcourue pendant une seconde dépend de la vitesse. 
On obtient d’une façon approximative mais rapide la distance parcourue en 1 seconde, en multipliant 3 le nombre des dizaines de la vitesse. 
60 km/h : 3 x 6 =18 m/s 
110 km/h : 3 x11=33 m/s 
Si pour réagir, il faut en moyenne 1 seconde, il est facile de comprendre qu’il faille garder un intervalle de sécurité de 2 secondes. 

Distance de freinage :
 
Plus le véhicule est chargé et plus on va vite, plus il faut de distance pour disperser l’énergie cinétique. 
Cette énergie est transformée en chaleur par frottements des plaquettes sur les disques des freins. 
VITESSE FREINAGE 
* 40 km/h ) 8 m ) 
80 km/h ) x 2 32m ) x 4 
Sur route mouillée, l’adhérence est divisée par 2. 
A 80 km/h, il faudra donc 64 m de freinage au lieu des 32 m sur route séche. 

De plus, si les roues se bloqent, les pneus glissent sur la route, ce qui a pour conséquence d’éliminer beaucoup moins d’énergie que le frottement des plaquettes sur les disques des freins. 

Le véhicule glisse alors sur la chaussée, échappe, échappe au contrôle du conducteur qui ne peut plus le diriger : la distance de freinage est encore allongée ! 

VITESSE ET VISION : 

Plus un conducteur roule vite, plus son champ de visibilité rétrécit, pour finalement atteindre ce que l’on appelle «’’ l’effet tunnel ‘’ Une vitesse élevée empêche de percevoir suffisamment tôt les intentions des autres ou les situations dangereuses, donc de réagir à escient. 

5 km/h = 180° 
40km/ = 100° 
70km/h = 75° 
100km/h =45° 
130km/h =30° 
Sensibilisation école de L' espérences le 25/08/2011.
ACTION DU 26 / 11 / 2011 VERSAILLES
Vign_015_action_jeunesse_26_11_2011
Panneaux a L'auto-école le Pédagogue 1
Vign_cimg0592
panneaux de L'auto-école Le Pédagogue 2.
Vign_cimg0593
La Veille de mon Départ Chz Le Trésorier.
Vign_cimg0578
Fouille des Cadeaux a L'arrivée de la Présidente.
Vign_cimg0102
interview des Journalistes a Mon Arrivée.
Vign_cimg0123
 
Vign_dossier_de_presse_le_25_10_110001
 
E Nom de l'association : DRAMES DE LA ROUTE EN AFRIQUE ( ADRA ).
CE NOM DE L'ASSOCIATION M'EST VENUE DU DRAME DE LA ROUTE EN  AFRIQUE   DU 10/11/1996 A L'OUEST  DU  CAMEROUN VILLAGE BAFOU  :COMME INDIQUER SUR LA PLAQUE CI-DESSUS :LA PERTE DE MON FILS BAYAMACK TRESOR EN VACANCE CHEZ SA GRANDE MERE.
- Campagne D'inscription .

Notre mission : dire Stop ( Halte )
aux accidents de la route par la Prévention " Prevenir vaut mieux que guerir"
pour cause d'accident de la route 
- Vous avez un Parent, un Proche handicape ou pire, 
- Vous avez un être cher : Alors joingnez-vous a nous pour dire Stop a la violence routière !
Avec l'arme la plus efficace, la prévention routière.

L'association ADRA est déclaré d'utilité public depuis Février 2013.
Vous nous aidées, ensuite vous avez une réduction d'impôt de 30%.

Modalités D'inscription : frais, participation aux reunions entres autres.
faire un don pontuel
* Choisissez l'action A soutenir
* Choisissez votre montant

20e ( soit 5e après déduction fiscale )
40e ( soit 10e après déduction fiscale )
60e ( soit 15e après déduction fiscale )
100e ( soit 25e après déduction fiscale )
200e ( 50e après déduction fiscale )
35e l'adhésion annuel  :télécharger le bulletin d'adhésion et cordonnées bancaires sur ce site.

* Civilité : Madame monsieur, Mademoiselle
 
Civilité : Madame monsieur, Mademoiselle
* Nom .......................................................................................................................
* Prénom ..................................................................................................................
* Email ......................................................................................................................
* Confirmer votre mail
* Date de naissance ..................................................................................................
* Adresse ...................................................................................................................
* Pays ........................................................................................................................
* Téléphone ...............................................................................................................

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Votre mode de paiement

CB Chêque Valider

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Conformément à la loi informatique et libertés du 06/01/78, vous disposez,nous écrivant, d'un droit d'accès, de rectification, et de suppression des données vous concernant dans notre données vous concernant dans notre fichier.

Siège social : 10 Rue Charles Gounod 78000 Versailles 
TEL. : 01/39/53/83/ 41 : Portable: 06/81/78/34/31 : 

Courriel : adra.france78@gmail.com
 Mail : princessebafou@gmail.com                 
Mail : j2mo@msn.com
Site : www.secoursetsolidarite.com
Visitez nous sur faceboock twitter youtube aux même cordonnées .

Permanences sur paris:

Lundi de 14h à 17h
Mardi de 14h à 17h
Vendredi de 9h à 12h

Lieu de ces permanences :

10 Rue Charles Gounod -78000 Versailles
Sur rende-vous uniquement au :
Tel : 0681783431 / 0139538341

Cordonnées du Siège au Cameroun :

Mail : adracameroun@gmail.com
Fixe : 00237 22310877 / 00237 94102444
Monté Juvence près école mario B/P : 2023 yaoundé Cameroun

Permanence au Cameroun:

Tout les jours de Lundi au Vendredi : Sur rende-vous.

Visitez nous aux même cordonnées sur tout les reseaux sociaux : faceboock, twitter youtube.

 
Visitez nous aux même cordonnées sur tout les reseaux sociaux : faceboock, twitter youtube.


Vous pouvez adhérer pour 35 euro annuel et faire des dons en lignes. 
Ci-dessous le bulletin d'adhésion et coordonnées bancaires 

Je soussigné (e) M........................................................................................................................................................................ 

Ayant pris connaissance des statuts de l'association A.D.R.A.  je sollicite mon-
 admission comme membre de ladite association. 

Je m'engage à respecter ses règles et à payer les cotisations-
 qui me seront réclamés. 

Ci-joint un (chèque CCP, virement)................. euros, représentant -
la cotisation pour l'année 20............... 

Fait à ..............................., le...........................

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 
IBAN (International Bank Account Number)                                   BIC ( Bank Identifier Code )
FR76 1027 8061 5900 0200 2800 152                                                CMCIFR2A
Domiciliation                                                                           Titulaire du compte ( Account Owner )
CCM  VIROFLAY                                                                            DRAMES DE LA ROUTE EN AFRIQUE
202 AVENUE DU GENERAL LECLERC                                   10 rue charles gounod
78220 VIROFLAY                                                                            78000versailles
0820388304
_____________________________________________________________________________________________________________ Pour plus de renseignement concernant l'association et vos dons veilléez nous contacter aux cordonnées ci-dessous:

Nom: Jango

Prénom :princesse Sylvie jango

Adresse postale: 10 Rue charles Gounod 78000 Versailles

Siteweb /ADRA : www.secoursetsolidarite.com

E-mail: j2mo@msn.com

E-mail : adra.france78@gmail.com

E-mail :  princessebafou@gmail.com
Tel portable : 06 81 78 34 31
Tel  FIXE        : 01 39 53 83 41

Coordonnée du Cameroun

BP : 2023 Yaoundé-Cameroun Monté Juvence Près de L'école Mario.

Mail : adracameroun@gmail.com


Télephone : FIXE : 00237  22310877 / 00237  94  10  24  44 /  


 Contactez-nous par courriel!Nom :Prénom :Email :Message :Veuillez recopier le texte 
affiché dans l'image : 
 INTRODUCTION 

La prise de conscience des enjeux de la sécurité routière dans les pays en voix de développement. 
Et plus particulièrement en Afrique, est grandissante. Quelques études initiées notamment dans le cadre du GRSP (réalisées par le TRL) contribuent à cette prise de conscience, par la publication de chiffres aussi impressionnants que mobilisateurs, en termes d'enjeux économiques et financiers. 
En effet, au delà de la souffrance humaine que cela recouvre, le « coût » de l'insécurité routière est d'autant plus élevé que les populations jeunes sont prioritairement touchées, ce qui a un impact significatif sur la production nationale. 
Mais là n'est pas l'objet du présent document, qui s'adresse à des praticiens et décideurs déjà convaincus de l'ampleur du problème et des '' les risques se démultipliant par autant de facteurs que sont la croissance démographique, l'urbanisation croissante, l'augmentation du taux de motorisation, etc... 



L'essentiel consiste aujourd'hui à agir rapidement et à porter notre expérience à la connaissance des '' acteurs de la sécurité routière '' de ces pays, qu'elle soit '' négative '', ou plus positive '' . L'important est en effet d'aller de l'avant, en évitant de recommencer les erreurs du passé et en tirant tous les fruits possibles de l'expérience. 


L'originalité de ce programme réside avant tout son pilotage par un groupe régional de responsables africains en charge de la sécurité, mais aussi dans l'option prise d'engager des actions visant à expérimenter, puis adopter, des méthodologies et outils communs pour la sous-région. 
Elle tiens aussi à l'adoption de la concertation nationale des acteurs comme fondement de la politique de sécurité routière. 
Enfin, elle relève du recours volontairement limité à l'expertise internationale de capacités locales...gages de pérennité. 

Ce document pose dans un premier temps quelques éléments de contexte, à savoir l'origine du programme, les partenaire impliqués, les principes de notre action. 

Dans un second temps sont mis en exergue les enseignements fondamentaux et les pays '' pionniers '' s'étant lancés dans ces expériences . 

La troisième partie décline le mode opératoire, en plusieurs étapes, le tout étant illustré par quelque exemples concrets . 


Quelques perspectives sont énoncées. 


Guide méthodologies -sécurité routière en Afrique : Enseignement de l'expérience 2011 


A D R A 
---------------- 

1- SOMMAIRE 

2- PRAMBULE 

3-INTRODUCTION 

4- L'expérience : éléments de contexte 

l'origine du programme régional de sécurité routière 
les partenaires du programme 
les principes et modalités d'intervention 
Actions pilote et enseignements fondamentaux ! 
La concertation nationale des acteurs 
le continuum éducatif au Cameroun 
développement d'un réseau d'experts africains 
les stages de définition et de mise en œuvre d'une politique de sécurité routière. 

Étape 1 : un diagnostic complet 
étape 2 ; amorcer puis formaliser la concertation 
étape 3 : les systèmes d'information 
étape 4 ; bâtir un plan national cohérent 
étape 5 : mettre en œuvre les actions 
étape 5: évaluer, ajuster 
A chaque étape : la formation et la qualification sont déterminantes. 

Conclusion et perspectives : 
l'accent doit être mis sur la formation et la capitalisation de données et d’expériences.

1 : annexe 1 : fiche baac 

2: fiche de synthèse Cameroun 

3: annexe 3 : Isted – cadre et modalités d'intervention liste des acronymes Agrandir la carte  VILLAGE DE LA SECURITE ROUTIERE VS   ADRA été exposant au salon de la solidarité du 1er au 3 juin 2012Ajouter un module iciTéléchargez les Statuts page1.jpg (867,85 Ko) page2.jpg (735,01 Ko) page3.jpg (911,16 Ko) page4.jpg (580,84 Ko)PLAQUETTE DE L'ASSOPLAQUETTE DE L'ASSO       sommaire.
GUIDE METHODOLOGIQUE-SECURITE ROUTIERE AFRIQUE-
           ENSEIGNEMENTS DE L'EXPERIENCE :

1- L'expérience : éléments de contexte
 - L'origine du programme régional de sécurité routière
- Les partenaires du programme
- les principes et modalités d'intervention

2- ACTIONS COOL ET ENSEIGNEMENTS FONDAMENTAUX!


3- La concertation nationale des acteurs
4- Les statistiques d'accidents.
5- Le continuum éducatif .
6 - Développement d'un réseau d'experts 

7-LES STAPES DE DEFINITION ET DE MISE EN OEUVRE -
-D'UNE POLITIQUE DE SECURITE ROUTIERE ;



étape 1 : Un diagnostique complet.
étape 2 : Amorcer pui formatiser la concertation
étape 3 : Les systèmes d'information
étape 4 : Batir un plan national cohérent
étape 5 : Mettre en oeuvre les actions
étape 6 : Evaluer, ajuster
      
A chaque étape : la formation et la qualification sont déterminentes.

CONCLUSION ET PERPECTIONS.

L'accent doit être mis sur la formation et la capitalisation-
de données et d'expériences.

1 : annexe 1 : fixe bacc
2 : fiche de synthèse 
Annexe 3 : Is ted - cadre et modalités d'intervention-
liste des acronymes.

  ATTENTION ? ATTENTION        Comemoration a DschangChanteur TradditionelTrésorier et Piter.Travail au Cameroun.Visite du trésorier CMRPrésentation au Délégué .Voiture auto-école.Présentation médaille.     
 
 VILLAGE DE LA SECURITE ROUTIERE VS   ADRA été exposant au salon de la solidarité du 1er au 3 juin 2012Ajouter un module iciTéléchargez les Statuts page1.jpg (867,85 Ko) page2.jpg (735,01 Ko) page3.jpg (911,16 Ko) page4.jpg (580,84 Ko)PLAQUETTE DE L'ASSOPLAQUETTE DE L'ASSO       sommaire.
GUIDE METHODOLOGIQUE-SECURITE ROUTIERE AFRIQUE-
           ENSEIGNEMENTS DE L'EXPERIENCE :

1- L'expérience : éléments de contexte
 - L'origine du programme régional de sécurité routière
- Les partenaires du programme
- les principes et modalités d'intervention

2- ACTIONS COOL ET ENSEIGNEMENTS FONDAMENTAUX!


3- La concertation nationale des acteurs
4- Les statistiques d'accidents.
5- Le continuum éducatif .
6 - Développement d'un réseau d'experts 

7-LES STAPES DE DEFINITION ET DE MISE EN OEUVRE -
-D'UNE POLITIQUE DE SECURITE ROUTIERE ;



étape 1 : Un diagnostique complet.
étape 2 : Amorcer pui formatiser la concertation
étape 3 : Les systèmes d'information
étape 4 : Batir un plan national cohérent
étape 5 : Mettre en oeuvre les actions
étape 6 : Evaluer, ajuster
      
A chaque étape : la formation et la qualification sont déterminentes.

CONCLUSION ET PERPECTIONS.

L'accent doit être mis sur la formation et la capitalisation-
de données et d'expériences.

1 : annexe 1 : fixe bacc
2 : fiche de synthèse 
Annexe 3 : Is ted - cadre et modalités d'intervention-
liste des acronymes.

  ATTENTION ? ATTENTION        Comemoration a DschangChanteur TradditionelTrésorier et Piter.Travail au Cameroun.Visite du trésorier CMRPrésentation au Délégué .Voiture auto-école.Présentation médaille.      Ajouter u
 
  sommaire.
GUIDE METHODOLOGIQUE-SECURITE ROUTIERE AFRIQUE-
           ENSEIGNEMENTS DE L'EXPERIENCE :

1- L'expérience : éléments de contexte
 - L'origine du programme régional de sécurité routière
- Les partenaires du programme
- les principes et modalités d'intervention

2- ACTIONS COOL ET ENSEIGNEMENTS FONDAMENTAUX!


3- La concertation nationale des acteurs
4- Les statistiques d'accidents.
5- Le continuum éducatif .
6 - Développement d'un réseau d'experts 

7-LES STAPES DE DEFINITION ET DE MISE EN OEUVRE -
-D'UNE POLITIQUE DE SECURITE ROUTIERE ;



étape 1 : Un diagnostique complet.
étape 2 : Amorcer pui formatiser la concertation
étape 3 : Les systèmes d'information
étape 4 : Batir un plan national cohérent
étape 5 : Mettre en oeuvre les actions
étape 6 : Evaluer, ajuster
      
A chaque étape : la formation et la qualification sont déterminentes.

CONCLUSION ET PERPECTIONS.

L'accent doit être mis sur la formation et la capitalisation-
de données et d'expériences.

1 : annexe 1 : fixe bacc
2 : fiche de synthèse 
Annexe 3 : Is ted - cadre et modalités d'intervention-
liste des acronymes.

  ATTENTION ? ATTENTION        Comemoration a DschangChanteur TradditionelTrésorier et Piter.Travail au Cameroun.Visite du trésorier CMRPrésentation au Délégué .Voiture auto-école.Présentation médaille.      Ajouter un module iciAccueilLA COURONNE DE GLOIREACHETER POUR NOUS AIDER.nos actionsNOS ACTIONSNOS VIDEO© 2010Créer un site avec WebSelf
Reunion de L'assemblé générale ADRA
Vign_cimg0108
Nos conseils
POUR LA PREVENTION ET SENSIBILISATION : 

( Alors faisons-le ! ) 

Conséquences Dramatiques d’un accident en montrant des femmes et des hommes terrassés par un simple coup de fil !!! 
1- Avant d’allée où partir en balade, en week-end ou en vacances, il faut vérifier certains éléments sur votre véhicule et ne pas oublier certain conseils ! 

2-étudiez votre itinéraire et le trajet final condition de circulation et de trafic condition météorologiques choisir la bonne heure et bon jours du départ. 

3 – vérifiez l’état général du véhicule plus particulièrement les pneumatiques et pression 
- les feux de signalisation et les balais dessui-glace. 
4 – la présence dans le véhicule du gilet de sécurité et du triangle de présignalisation sont obligatoire. 

«  ne pas boire d’alcool avant de prendre le volant..En cas de consommation d’alcool, adopter le ( réflexe éthylotest ) pour s’assurer de son aptitude à conduire. 

«  suprimer toute charge inutile : démontez les galeries, coffres de toi, porte vélos après utilisation , car ils occasionnent une surconsommation de 10 à 20% de carburant. 

LA PROPRETE DES ROUTES ET ADAPTER UN COMPORTEMENT CIVIQUE :
 
«  1- attachez votre ceinture, vérifier que tous les passagers de votre voiture sont attachés » 
« n’oublier pas en cas de panne sur la chaussée ou ses abords : 
« d’allumer vos feux de détresse. 
« sortie du véhicule. 
«  de placer le triangle de pré-signalisation environ 30 métres avant l’obstacle à signaler, sauf si cette opération met manifestement votre vie en danger. 

«  faite une pause au moindre signe d’assoupissement, et au minimum, toutes les 2 heures pour vous réhydrater et vous dégourdir les jambes. 

«  en cas de forte chaleur, redoublez de précaution et vérifier régulièrement ( au moins2 litres d’eau par jour ) et évitez de circuler aux heures à 16 heures) équipez votre arrière et sur les vitres-latérales arrières. 
Soyez très attentif à vos passagers les plus vulnérables (enfants, personnes âgées ) 


«  adaptez votre vitesse aux circonstance ,(pluie, orange, abords des chantiers routiers ) 
Maintenir une vitesse en évitant les à-coups (successions de frein moteur et évitez les sur régimes du moteur : cela vous permettra d’économiser du carburant jusqu'à 15 de carburant de moins qu’en pratiquant une conduite dite sportive ou nerveuse ) 

«  soyez vigilant pour les trajets de nuit : 
Si vous décidez, de prendre la route la nuit soyez particulièrement prudent car la conduite de nuit représente moins de 10% du trafic, mais prés de 45% des personnes tuées. 

«  coupez votre moteur en car d’arrêt prolongé cas d’arrêt prolongé car l’arrêt et le démarrage d’un véhicule consomment moins de carburant que de laisser tourner le moteur au ralentit plus de 20 secondes. 

«  geste écologique. 
Il est rappelé à tous les usagers de la route qu’il est important de respecter. 




 EDUCATION A LA SECURITE ROUTIERECitoyens de la Route.
Education à la sécurité Routière et au partage de l’espace de Circulation.

Un Parcours de L’école au Lycée.
« Afin de permettre aux élèves, usagers de l’espace routier, d’acquérir des comportements responsables, un enseignement des règles de sécurité routière doit être assuré par les établissements dispensant un enseignement du premier et du second degré.
Cet enseignement droit être intégré obligatoirement dans le cadre des horaires et des programmes en vigueur dans ces établissements. 
Il droit avoir un caractère transdisciplinaire.

Les conditions de sa mise en œuvre serons fixé par le ministre chargé de l’éducation en vue d’assurer notamment une continuité dans l’apprentissage des règles de sécurité routière. »

Droit être pas exemple un article tel –code de L’éducation.


Moi le tout petit : La sécurité routière ça me concerne aussi .

Dés l’âge de 10 ans, les accidents de la route sont la première cause de mortalité des enfants.
Parmi les tués de cet âge, la moitié le sont en tant que passagers de véhicule, un quart en tant qu’usagers de deux-roues.

L’attestation de première éducation à la route.
Se déplacer, tout seule ou en groupe, cela s’apprend. Les règles ne sont pas les mêmes sur le trottoir ou sur la chaussée, en ville ou à la campagne.
Il faut apprendre à reconnaitre ce qui peut être dangereux. Tu dois prévoir le comportement des autres pour te protéger la vie des autres.

A l’école, tu apprends à devenir un usager, à connaitre les droits et les devoirs du piéton, du passager d’une voiture ou d’un transport en commun, du cycliste.
Tu apprends aussi à manœuvrer un vélo, à te protéger pour éviter le sur-accident le surcharge dans une voiture à donner l’alerte en cas d’accident et à aider les secours.*Ces connaissances et ces compétences sont validées par une attestation qui sera obtenir à la fin du CM2 : L’attestation de Première éducation à la Route ( APER ).
« Tu sais on ne prend pas la route, on la partage »

Dés la maternelle, je dois connaitre l’espace de circulation et apprendre à le partager avec les autres.

Le sais-tu ?
« Je n’ai pas besoin de mettre ma ceinture, l’école est à cinq minutes. » Ce que dix Amina est faux ! Ne pas mettre sa ceinture, c’est DANGEREUX… A 50 km:/h, si tu n’as pas ta ceinture de sécurité, c’est comme si tu sautais du quatrième étage.
Sans ta ceinture, en cas d’accident, tu risque ta vie et celle des autres passagers, tes parents, tes amis, car tu pourrais être projeté sur eux.
Au COLLEGE :

L’attestation scolaire de sécurité routière.

Au collège, tu passes deux premiers « examens » qui te permettras de valider tes connaissances et d’accéder à la conduite d’engins motorisés :

L’attestation scolaire de sécurité routière de niveau 1 ( ASSR1 ) se passera en 5è ou avant 14 ans. Elle te permettra de t’inscrire à la préparation du brevet de sécurité routière ( BSR ) auprès de professionnels reconnus en préfecture, afin de conduire un cyclomoteur à partie de 14 ans.

L’attestation scolaire de sécurité routière de niveau 2 ( ASSR2 ) se passera en 3è ou avant 16 ans. Elle sera obligatoire pour t’inscrire au permis de conduire et afin de passer l’épreuve théorique dès l’âge de 16 ans.

Les années du collège sont des années à risque car on se déplace seul ou en groupe, à pied ou à vélo, souvent en oubliant les autres…

« FAUX ! 
Je n’ai pas besoin de faire attention aux autres quand je traverse, je prioritaire »

Bon a savoir : Tu devras toujours faire attention car, en tant que piéton, tu devrais en effet etre prioritaire, mais tu es aussi très vulnérable.
A la différence des voitures, tu n’as pas de carrosserie pour te protéger et, même à moins de 50 km/h, un véhicule ne peut pas s’arrêter immédiatement.
Dés que tu es sur la chaussée, observe ce qui se passe autour de toi et adapter ton parcours pour éviter les risques.



ATTESTATION DE LA SECURITE ROUTIERE :

Devra être exigé dans nos établissements pour vaincre le mal de la route.

Au lycée au collège comme dans les centres de formation, si tu n’as pas obtenu ton attestation de sécurité routière tu peux aussi te présenter à une épreuve comparable (ASR).

Au lycée, il n’aura pas d’examen de sécurité routière.
Ce sont pourtant des années où le nombre de victimes d’accidents routiers est le plus important.
Des débats et journées d’actions serons organiser afin que tu puisses te rendre compte des risques, à deux-roues , en tant que passager et parfois entant que conducteur de voiture.
Les années de lycée, c’est aussi le moment où tu peux préparer ton permis en auto-école, avec la conduite accompagnée, dès l’âge de 16 ans.

« FAUT !
Après une soirée avec des amis ; je n’ai pas beaucoup bu, je peux les ramener »

A savoir :
Celui qui conduit, 
C’est celui qui ne boit pas.
Veuillez taper votre texte ici Guide de Formation à la sécurité Routière adapté aux Jeunes Handicapés :
Le piéton.

Respecte les Panneaux si tu ne veux pas BOBOS.

Le Code de la Route s’applique à tous.

Les Personnes handicapées, plus exposées l’ors de leurs déplacements, doivent redoubler d’attention et de prudence afin de garantir leur sécurité.

Les personnes à mobilité réduite circulant en fauteuil dont la vitesse maximale n’excède pas 6km/h. (article R.412-34 II 3° du code de la route ) sont considérées comme des piétons au regard du code de la Route et doivent dont appliquer les règles relatives à cette catégorie d’usager.

REGLES ET CONSIGNES DU CODE DE LA ROUTE. (Articles 412-34 à 412-43 )

Pour optimiser leur sécurité, une connaissance de la signalisation et des dangers potentiels, auxquels elles sont exposées lors de leurs déplacements s’impose. Fort de ce constat, il apparait opportun de mettre en évidence les différents problèmes liés à la circulation piétonne que cette catégorie d’usager peut-être amenée à rencontrer.

En agglomération il est impératif de :

• circuler sur les trottoirs ou zones réservées aux piétons comme le prévoit le règlement routier.
• Traverser après s’être assuré de pouvoir le faire sans risque pour soi et les autres,
• Emprunter systématiquement le passage piéton s’il est situé à moins de 50 mètres,
• Respecter les feux tricolores avant de s’engager.

La nation d’être bien vu trouve ici toute son importance : port de vêtements clairs ou vêtements adaptés (bande réfléchissante ) de jour comme de nuit.
Le handicap n’exclut pas la responsabilité pénale en cas de manquement aux règles et consignes du Code de la Route. (articles 412-34 à 412-43 )

Hors agglomération :
Le piéton doit marcher sur le côté gauche de la chaussée de manière à voir les véhicules qui arrivent face à lui.
Les autoroutes et les voies express dont interdites aux piétons.

LA SIGNALISATION ROUTIERE.

Il est essentiel de comprendre et de connaitre les règles de la signalisation routière afin d’avoir une conduite responsable et prudente.
Règles et consignes :
Il est important de distinguer les différentes formes et couleurs des panneaux de signalisation routière afin de connaitre leur signification et de les interpréter comme un langage en fonction de leur forme et leur couleur.

Les formes :
Chacune représente un message capital à observer et respecter :

• LE TRIANGLE indique un danger.
• LE ROND indique une prescription : une obligation ou une interdiction.
• LES CARRES-RECTANGLES OU FLECHES donnent une indication.

Les couleurs :

LE ROUGE indique une obligation ou un danger. Il borde les panneaux ronds ou triangulaires.

LE BLEU indique une obligation ou une indication.
Lorsque le fond des panneaux est jaune : il s’agit d’une signalisation temporaire. Elle prévaut toujours sur la signalisation normale.



LA SIGNALISATION ROUTIERE.



Les pictogrammes : symbolisent et précisent l’indication.


Les règles de passage aux intersections s’appliquent aux automobilistes et aux piétons.
Elles sont matérialisées par des feux de signalisation : tricolores pour les véhicules et bicolores pour les piétons ( bonhomme rouge et vert ).

- Bonhomme rouge = Arrêt obligatoire


- Bonhomme vert = Je passe après m’être assuré que je peux le faire sans danger.

Enfin L’ATTESTATION DE FORMATION PIETON.

L’élève ............................................................................

A réussi avec succès le test d’éducation et de sensibilisation
Aux dangers de la route.
Cette attestation de formation prouve que les principales 
Règle à respecter sont acquises.

RESPECTE LES PANNEAUX SI TU NE VEX PAS BOBOS


POUR COMPLETER LA FORMATION DEMANDEZ VOTRE FIT « PERMIS PIETON ».



Guide de formation à la sécurité
A la sécurité routière adapté aux jeunes handicapés : le cycliste.

En vélo…. Tu peux tomber de haut.









ATTESTATIION DE FORMATION CYCLISTE



L’élève……………………………………………………………………….


A réussi avec succès le test d’éducation et de sensibilisation

Aux dangers de la route à vélo.
Cette attestation de formation prouve que les principales
Règles à respecter sont acquises.




POUR COMPLETER LA FORMATION
DEMANDEZ VOTRE KIT « ENSEMBLE A VELO »


Mallette kit pédagogique.



Guide de formation à la sécurité routière adapté aux jeunes handicapés :
Le passager e, bus.



Je me déplace seul

En toute sécurité.

J’attends.


ATTESTATION DU PASSAGER EN BUS.
L’élève………………………………………………………………

A réussi avec succès le test d’éducation et de sensibilisation
Aux dangers de la route.
Cette attestation de formation prouve que les principales
Règles à respecter sont acquises.





Guide de formation à la sécurité routière adapté aux jeunes handicapés :
Le voyageur en train.


AVANCER EN SECURITE


 
     NOS ACTIONS.
 
Vign_368833_100003162453114_262425521_n_1_


SIEGE ADRA CAMEROUN
Vign_imgp0546

Siège de L'association :ADRA CAMEROUN.

DRAMES DE LA ROUTE EN AFRIQUE.

Près  école Mario Monté juvence-

B/P : 2023  Messa Yaoundé Cameroun : 

Téléphone :00237 96 17 44 42 

Téléphone : 77 20 72 05 

Téléphone : 94 10 24 44

 Mail : j2mo@msn.com

 Mail : adracameroun@gmail.com

Siteweb : www.secoursetsolidarite.com

Sensibilisation a Boumyébel Cameroun.
Vign_photo_scan
Toute L'équipe a L'axe Lourd Yaoundé-Douala.
Vign_photo_scan1
Sensibilisation école Primaire.
Vign_imgp0761
Sensibilisation école.
Vign_imgp0719
Sensibilisation Ecole.
Vign_imgp0733
Sensibilisation Forum de la Route.
Vign_imgp0754
Forum de la Route Cameroun 2011
Vign_imgp0755
Palais de Congrès Cameroun.
Vign_imgp0779
Distribution des bonbons aux élèves
Vign_imgp0867
Remise de la Médaille .
Vign_imgp0963
Conférence de Presse été 2011
Vign_imgp0884
Triangle de la mort.
Vign_imgp0883
Etoo Cameroun 2011
Vign_imgp0989
Présidente ADRA Siège.
Vign_cimg0508
Vice Présidente ADRA .
Vign_cimg0504
Visite du délégué ADRA.
Vign_cimg0515
Délégué visite L'auto-école.
Vign_cimg0539
Auto-école le Pédagogue.
Vign_cimg0533
Travaux au siège ADRA .
Vign_cimg0505
auto-école le Pédagogue.
Vign_cimg0511
Sécretaire et Journaliste.
Vign_cimg0512
L'equipe ADRA .
Vign_cimg0524
Livre pour la Bibliothèque.
Vign_cimg0525
 
Vign_imgp0879
 
Vign_imgp0886
 
Vign_imgp0895
 
Vign_imgp1100
© 2010
Créer un site avec WebSelf